Commandez le jeu TeamTalk: format physique et virtuel.

Le leadership: une affaire d'équipe


Quand vous pensez à un leader, quelle est l’image qui vous vient?

Table des matières

Voici l'atelier interactif de cet article ainsi qu'un carnet du participant.


Introduction

Quand vous pensez à un leader, quelle est l’image qui vous vient? Pour beaucoup, un leader est quelqu’un qui dirige et qui mène son équipe vers des résultats tout en maintenant un esprit d’équipe. Pour y arriver, le leader doit posséder quelques qualités de base comme:

  • Avoir de la « drive »;

  • Être un bon communicateur;

  • Partager sa vision avec son équipe;

  • Savoir bien mobiliser son équipe;

  • Etc.

Cette vision du leadership est bonne, cependant, elle offre seulement 1 des 4 différentes dimensions du leadership. Nous croyons qu’il est temps de revisiter cette vision du leadership et nous voulons aujourd’hui vous proposer un nouveau modèle. Un modèle du leadership holistique qui vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats d’équipe, si tout le monde y adhère. Dans ce nouveau modèle, toute l’équipe est en action ensemble et l'interdépendance entre les membres de celle-ci prône avant tout. Tout le monde doit prendre la responsabilité de son impact pour que l'équipe devienne meilleure.

Une nouvelle vision du leadership

nouveau-modele-leadership

Le 17 octobre 1989, vers 17:00 à San Francisco, le tremblement de terre de Loma Prieta frappait, secouant la terre, brisant les fenêtres, abattant des bâtiments et soulevant d'énormes nuages ​​de poussière. Avec tous les feux de circulation éteints, le désordre était au rendez-vous, des klaxons, des cris et des gens qui tentaient désespérément de rentrer chez eux.

Cependant, à l’intersection des rues Kearny et Pine à San Francisco, la circulation était fluide. Un sans-abri, bien connu pour sa présence à cette intersection, dirigeait la circulation comme le fait normalement un policier. Le sans-abri s'était placé au centre de l'intersection et gérait les aller-retour avec des signes de main. Avocats, banquiers et tous les autres fonctionnaires hautement rémunérés suivaient ses directions sans poser de question. Les gens qui, la veille, avaient marché à côté de lui sans lui porter aucune considération lui faisaient maintenant des signes de la main en lui envoyant des « thumbs up ».

Au milieu de cette intersection, le leadership circulait fluidement. Personne n'avait suggéré au sans-abri d’être un leader. Il n’a pas eu besoin d’un titre pour l’être. Il a juste constaté le besoin et a décidé qu'il était l'homme de la situation.

Cet exemple du sans-abri est l’incarnation parfaite de 3 présomptions du modèle de leadership que nous voulons vous proposer.

  1. On est tous des leaders: Le leadership est un choix. Peu importe notre titre ou notre rôle, nous avons tous un impact comme leader.

  2. Nous sommes des leaders en tout temps: Nous avons un impact en tout temps, peu importe notre position de leadership.

  3. Nous sommes responsables de notre monde: Nous sommes 100% responsables de ce qui arrive autour de nous. Nous sommes responsables de nos actions. Ne rien faire est aussi une action.

Être un leader dans ce modèle, c’est avant tout de savoir écouter et comprendre l’autre ainsi que son environnement. Les leaders sont conscients et à l’écoute et ils portent attention à l’impact qu’ils ont sur les autres.

Faites l’exercice suivant et soyez attentif à l’impact que vous avez sur les autres: la prochaine fois que vous allez dans un lieu public, soyez différent et changez l’ambiance. Soyez curieux, posez des questions ou racontez une histoire. Observez le résultat que cela procure, les sourires, les silences que cela occasionne.

4 différentes dimensions de leadership

4-dimensions-leadership

Le leadership, un peu comme une danse, c’est de savoir quand prendre les devants, quand se retirer, quand parler, quand ne pas parler, tout en étant conscient de l’impact que nous avons chez les autres. Le leader conscient sait danser et se positionner dans les différentes dimensions de leadership.

Leader intérieur

Le leader intérieur prend pleine responsabilité en s’acceptant totalement et en vivant en cohérence avec lui-même. Le leader intérieur n’a pas besoin d’aller chercher les réponses à l'extérieur, il regarde toujours à l’intérieur en premier. Il n’a pas besoin du succès externe ou de l’approbation externe pour définir qui il est comme personne. Il est à l’écoute de ce qui veut naître en lui, comme par exemple ses intuitions et ses sensations.

Le leader intérieur connaît ses forces et est intentionnel dans sa responsabilité comme leader. Nelson Mandela incarne bien cette image du leader intérieur. Malgré toutes les souffrances, les embûches, les 27 ans de prison, Mandela a vécu sa vie avec intention et est resté fidèle à sa mission.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »
-Gandhi

Leader devant

Quand on pense au leadership, on pense généralement à ce type de leader. Bien qu’on peut penser qu’un leader devant est un « boss », ça n’a rien à voir à propos d’être le patron et de dire aux gens quoi faire. Tout le monde peut décider d’être leader devant, comme le sans-abri dans notre exemple plus haut. Un bon leader devant sait créer un environnement d’inclusion et un espace sécuritaire pour les gens qui le suivent. La connexion est importante pour lui et il accepte d’être courageux et vulnérable. Il sait générer des conversations pour aller chercher le consensus de tous. L’impact est que les gens de son équipe se sentent inspirés et engagés et qu’ils ont envie de le suivre.

Être un leader devant ne veut pas dire prendre toute la place. Oui, il est la personne sur qui l'attention est généralement tournée, mais le leader devant est conscient de son impact. Il est aussi capable de laisser sa place pour faire briller les autres. Il sait que plus il ouvre la porte aux membres de son équipe à être responsables, plus ils le seront.

Leader derrière

Le leader derrière est au service des autres pour la mission. Plutôt que de vouloir être devant, le leader derrière fournit tout ce qui est requis pour le succès de l’équipe. Nous n’avons qu’à penser à tous les types d’emplois et nous sommes tous en quelque sorte des leaders derrière. Ils sont la base de la pyramide du succès de toute organisation et, sans eux, nous ne sommes rien. Être un leader derrière ne veut pas dire se la couler douce et laisser le leader devant travailler. Ça ne veut pas dire de suivre n’importe qui. Le leader derrière excelle à poser des questions et à écouter et choisit judicieusement ceux qu’il souhaite suivre. Il sait bien comprendre les besoins des autres et leur fournir ce qui est requis pour obtenir des résultats. Le leader derrière connaît la valeur de son travail et prend pleine responsabilité de son travail. Par exemple, si vous êtes dans les gradins d’un événement sportif, vous êtes leader derrière. Vous pouvez crier, chanter, vous aurez un impact profond sur les joueurs qui sont sur le terrain.

Pour vous démontrer l’importance du leader derrière, prenons cette vidéo « How to start a movement » du Ted Talk de Derek Sivers. Le danseur au torse nu est le leader devant. Sans l’apport du premier adepte du danseur au torse nu, il n’y aurait pas eu de mouvement. Le mouvement a donc été créé grâce au leader derrière.


Leader à côté

Le leader à côté existe dans les ententes et les partenariats entre personnes qui partagent un objectif commun. Le leader à côté est en quelque sorte notre partenaire de danse, il sait être devant comme derrière. Si nous revenons à l’exemple de la danse, pensons à un duo de danse extrêmement fluide. Serait-ce possible de dire qui est le leader devant et derrière?

« Le tout est plus grand que la somme des parties. »
-Confucius

Hé bien, si le duo est très fluide, probablement que non. C’est la force du leader à côté: il sait prendre la responsabilité commune avec les membres de son équipe pour créer une œuvre collective. C’est ici que le « je suis parce que nous sommes » de la philosophie Ubuntu prend tout son sens et où le lien d’interdépendance entre les membres de l'équipe est fort.

C’est pourquoi le mouvement des alcooliques anonymes (AA) fonctionne. Comme dans plusieurs mouvements, on vise à créer du levier avec les forces d’une autre personne ou les forces du groupe. On se sentant responsables, les membres des AA ont une force collective qui les relient. Avec le leader à côté, on vise ici une équipe ou les titres n’ont plus d'importance et où on crée des ententes et des partenariats afin de multiplier les résultats.

Évaluation du leadership

Nous vous proposons maintenant une évaluation de votre leadership selon les 4 dimensions. Vous pouvez vous en servir pour faire une autoévaluation de votre propre leadership.

Répondez aux énoncés suivants sur une échelle de 1 (l’énoncé ne s’applique pas du tout) à 10 (l'énoncé s’applique parfaitement):

Intérieur:

  1. Je suis à l’écoute de ce qui veut naître en moi (intuitions, sensations) et j’agis en fonction de ce qui monte intérieurement. ______

  2. J’avance dans ma journée sachant pourquoi je suis là où je suis et en connaissant l’intention et l’impact que je veux avoir sur les autres et sur mon environnement. ______

  3. Je n’hésite pas à prendre position et à parler quand j’observe quelque chose avec lequel je ne suis pas d'accord. ______

  4. Je prends le temps de ralentir dans le but de trouver de nouvelles solutions. ______

  5. Je suis constamment à l’écoute des signaux de mon environnement. ______

Devant:

  1. Les objectifs à atteindre sont clairs et sont bien compris par mon équipe. ______

  2. Je traite les membres de mon équipe en tant que personne et non pas seulement en fonction de leurs rôles. _____

  3. Je connais les forces des membres de mon équipe et je n’hésite pas à faire ce qui doit être fait pour que les bonnes personnes soient sur les bonnes chaises. ______

  4. Je n’ai pas peur d’aborder les vraies questions et les conversations difficiles avec mon équipe. ______

  5. J’encourage, je donne et je demande régulièrement du feedback pour aider mon équipe à grandir. ______

Derrière:

  1. Je fournis à mon équipe tout ce dont elle a besoin pour être à son meilleur et atteindre les objectifs. ______

  2. Je donne toujours le meilleur de moi-même, peu importe la tâche à accomplir. ______

  3. Je prends le temps de poser des questions et de m’intéresser aux membres de mon équipe. ______

  4. Je me réjouis davantage des succès d’équipe que de mes propres exploits individuels. ______

  5. Je n’hésite pas à laisser ma place de leader devant pour que d’autres membres de l’équipe brillent. ______

  6. J’ai conscience que je suis un leader en tout temps, car j’ai un impact en tout temps. _____

Derrière:

  1. Comme leader devant, j'ai développé des leaders dans mon équipe sur qui je peux compter. ______

  2. Comme leader devant, les membres de mon équipe sont prêts à faire un effort supplémentaire au-delà de leur responsabilité. ______

  3. Comme leader, j’ai un partenaire de responsabilité sur qui je peux compter. ______

Parmi les 4 dimensions de leadership, quelle est la dimension où votre résultat est le plus faible et le plus fort? Quelles sont vos observations et comment pouvez-vous adapter votre leadership?

Conclusion

« L’intention d’un homme, c’est son action. »
-Elizabeth Anscombe

Nous devons aller au-delà du modèle traditionnel de leadership descendant et unidimensionnel et trouver des alternatives plus fluides et inclusives et qui exploitent la possibilité de plusieurs plutôt que de compter sur le pouvoir d'un seul. C'est exactement ce que nous vous proposons. Le leadership naturel est une approche profondément collaborative, c'est pourquoi la première de ses quatre dimensions est de diriger de l'intérieur: l'auto-leadership. Les leaders doivent être pleinement présents et vivre une vie d'intégrité, d'ouverture de cœur et de conscience de soi s'ils veulent faire le genre de choix conscients et créatifs qu'exige le leadership naturel.

Chacune des trois dimensions restantes fonctionne ensemble de manière holistique. Selon la situation, vous pouvez diriger de l'avant, en offrant des conseils et en étant inspirant; de derrière, en soutenant et en encourageant les autres; à côté, en s'associant et en soutenant d'autres membres de votre équipe.

En terminant, il ne faut pas oublier qu’on a beau avoir la plus belle des intentions du monde, s’il n’y a pas d’action, le résultat est nul. Prenez 1 ou 2 conseils de cet article et mettez-vous en action dès maintenant. Si vous observez des conflits latents, soyez courageux et initiez la conversation. Si une personne semble désengagée, soyez curieux et posez des questions. Si quelqu'un a une mauvaise journée, agissez avec compassion et souriez-lui.

Maintenant que vous êtes initié à ce nouveau modèle de leadership naturel, soyez le meneur de ce mouvement dans votre organisation. Si vous observez des gens compétitionner pour être le leader devant, informez-les sur l’importance des différentes dimensions du leadership pour le succès d’équipe. Rappelez-vous que nous sommes tous des leaders en tout temps et que nous sommes responsables de notre monde.

Si vous voulez aller plus loin avec ce modèle de leadership, vous pouvez en apprendre davantage avec le livre « Five Ways to Lead » de Karen et Henry Kimsey-House.

Si vous voulez avoir cette formation pour votre équipe, contactez-nous au team@hubu.ca.

Hubu: Because We Are.

Laisser un commentaire